Kobalt

  • Il a connu la fin du monde
    Alors vous pensez, les petits malfrats du quartier…
    Les femmes qu’il rencontre veulent l’étendre, et pas toujours dans de beaux draps.
    Il connaît le firmament, il connaît le zéphyr maman.
    Il n’a pas peur de perdre pied car il vole au vent nouveau.
    C’est Kobalt. Deux syllabes qui claquent dans la bouche:
    Ko. Balt!